Galerie amérindienneBoutique indienne

Armes de guerre et armes de chasse
Les enfants indiens devaient se familiariser très jeunes avec le maniement des armes, souvent en observant les enfants plus âgés engagés dans des jeux de guerres. Ils apprenaient ainsi à se défendre, à se battre, et à chasser. Bien que les arcs et les flèches étaient leurs principales armes de jet, celles-ci n'était pas toujours le meilleur choix au combat. Les guerriers devaient aussi s'entraîner au combat avec le couteau, la lance, le tomahawk et le casse-tête. Plus tard, avec l'apparition des armes à feu, les tribus qui pouvaient en obtenir prirent souvent le dessus sur celles, moins fortunées, qui n'en avaient pas. Au début de la colonisation, seules les tribus qui faisaient du troc avec les Français et les Anglais avaient accès aux armes à feu. Les tribus vivant dans les Montagnes Rocheuses, alors encore sous le contrôle de l'Espagne, n'y avaient pas accès.

Arcs et flèches
Il existe de très nombreux styles d'arcs en Amérique du Nord. En règle générale, les arcs courts étaient pour les hommes à cheval alors que les arcs longs étaient utilisés par les hommes à pied. Quant aux arcs plats, ils étaient plus répandus sur la Côte Ouest au bord du Pacifique. De nombreux types de bois entraient dans la fabrication des arcs, les meilleurs à cause de leur élasticité étant le bois d'osage orange (voir photo) qu'on trouve dans la partie sud des USA et le bois d'if des Montagnes Rocheuses. L'if était aussi utilisé en Europe au moyen âge (d'où son surnom de bois d'arc). Les autres bois les plus communs étaient le frêne, le chêne, l'acacia et l'érable. Ces bois entre encore dans la fabrication des arcs modernes. Certains arcs plus perfectionnés étaient à base de cornes de mouflon voir de bois de wapiti, d'autres étaient confectionnés à partir de bois de récupération trouvé sur les plages (surtout chez les tribus Inuits du Grand Nord). Ces deniers étaient alors renforcés avec des tendons de caribous. Pour faire les flèches, les indiens étant des gens pratiques, ils utilisaient tout ce qui poussait à peu près droit; ainsi on trouve des flèches en bois de hêtre, de bouleau, de cèdre, de cornouiller, voir en roseau. Ces dernières étaient composées en deux parties, l'essentiel de la flèche étaient en roseau alors que partie avant avec la pointe était en un bois plus dur pour mieux résister aux impacts.
Bois pour faire des arcs
Bois pour la fabrication d''arcs
Flèches avec pointes en silex, circa 1830
Véritables fleches indiennes


Pointes de flèche Comanche, circa 1780
pointes de fleches en silex
 

ACCUEIL
AMULETTES
ARCS ET FLECHES
BIJOUX
BOUCLIERS
CALUMETS et PIPES
CAPTEURS DE REVES
COLLIERS
COUTEAUX
COUVERTURES
ENCENS ET HERBES
KACHINAS
LANCES
MASQUES
MOCASSINS
MUSIQUE
NOURRITURE
PARFLECHES
PARURES DE PLUMES
PEAUX
PECTORAL
POUPEES
TABACS INDIENS
TAM-TAMS
TIPIS
TOMAHAWKS
TOTEMS
VETEMENTS
DOCUMENTATION

NOS CLIENTS
LIENS
OU SOMMES NOUS?
CONTACTEZ-NOUS
CONDITIONS DE VENTE

Assiniboine Tipis
Le spécialiste du tipi et de l'artisanat amérindien au Canada
Tél: 1 (204) 762-6133
accueil | courriel