Le Holy Man indien

Bill Bertschy "Oukcha"
Bill est un "Holy Man" de 47 ans de la tribu Sliammon de Colombie Britannique. Oukcha (qui veut dire "je suis") pratique actuellement dans le Manitoba parmi les communautés Lakota, Assiniboine, Peguis, Cree et Ojibway. La photo de Bill ci-dessous fut prise alors qu'il participait à la cérémonie religieuse de la Sun Dance, la danse du soleil.

Tout a commencé…
Alors que nous avions monté notre tipi dans le prés d'à coté, il était visible de la route qui passe devant la maison. En fait, il n'y avait que quelles perches d'installées puisque le mauvais temps avait retardé la pose de la toile. Les perches étaient donc posées là avec leurs rubans rouges et bleus flottant au vent. Ce jour-là Bill passait par là. Il nous dit simplement "Quand j'ai vu les perches avec les rubans, je n'ai pas pu m'empêcher de faire demi-tour pour venir voir qui vivait là". Ce fut le début d'une longue amitié.

Oukcha, le "Holy Man"
Bill est un homme important dans la société amérindienne d'aujourd'hui, en effet c'est un Holy Man (trad.; un "Saint Homme").

Montage du tipi
Holyman © Assiniboine Tipis
Oukcha
Dans le sens autochtone, ce titre implique beaucoup de choses. C'est tout d'abord un guérisseur ou Médecine Man car il connaît le secret des plantes qui guérissent. Un Holy Man comme Bill ou Sitting Bull puisque ce grand chef de guerre Sioux étai lui aussi un Holy Man, doit faire preuve d'une grande générosité. Cet aspect de leur vocation est difficile à saisir pour les non autochtones puisque dans la société de consommation dans laquelle nous vivons tout se paie en argent. La générosité et le don de soi n'aident pas toujours à payer les factures de nos jours. Avant l'arrivée des blancs, les indiens vivaient dans des tipis, il n'y avait alors ni loyer, ni eau, ni électricité à payer. Quand les chasseurs rapportaient du gibier, celui-ci était partagé entre tous les membres de la tribu alors qu'aujourd'hui, les McDonalds et autres ne font pas de crédit. En ce temps-là aussi, les Hommes Médecine se faisaient payer avec du tabac, c'est encore pareil aujourd'hui!

Le Holy Man est un guide spirituel
Bill est un guide spirituel en contact avec le monde des esprits. Cette spiritualité amérindienne si particulière est étroitement mélangée avec le monde naturel, les deux se fondant dans un parfait accord.

Un Holy Man est aussi un guide rituel
Oukcha organise les cérémonies et les rituels qui cadrent la vie amérindiennne d'aujourd'hui. Mais on aborde ici le domaine du secret voir du sacré, cela me dérange donc d'en parler sur le web car certains ne réalisent pas toujours c'est que cette culture spirituelle est encore bien vivante. Elle est cependant très discrète, ayant trop longtemps été opprimée par la société des blancs*. Cependant il s'agit de LEUR culture, il faut être né amérindien, avec tout le bagage culturel, social voir physique que cela peut impliquer, pour comprendre leurs croyances. Il ne s'agit pas de religion comme on l'entend habituellement mais d'un mode de vie codé par les dures lois de la vie avec ses dangers, maladies, famines, etc. Il existe plus de 850 nations indiennes rien qu'en Amérique du Nord, chacune avec des croyances spirituelles, des rites et des codes de vie qui lui sont particulières.
* Saviez-vous qu'avant l'arrivée des missionnaires blancs, le diable et l'enfer n'existaient pas chez les indiens. Il y avait la nature et le ciel, c'était bien suffisant.

Une relation privilégiée avec la nature
L'une chose que j'ai pu observer chez Bill lors de notre première rencontre, c'est sa relation très particulière avec la nature. C'est un peu comme ces choses qu'on redécouvre parce que quelqu'un vous les montre alors qu'elles étaient là depuis toujours. Disons simplement que Bill voit ce qu'on ne voit pas et parle à ceux qu’on n’entend pas. Il est le vent, les arbres, l'eau du ruisseaui! Tous les esprits de la nature, visibles et non visibles l'entourent. Alors parfois il chante pour communiquer avec eux...

Un homme de loi
Bill est un médiateur qui connaît les lois autochtones. A ce titre il préside les Peace Making Circle (en français: Cercles de Paix) et les Sentencing Circles (Cercles de Sentences). Il s'agit en fait de guider voir d'adminsitrer la justice selon les règles amérindiennes, ce qui est reconnu par le Ministère de la Justice du Canada puisque le gouvernement y a recourt et y envoie des observateurs lorsque de telles assemblées sont tenues.

Pour des objets symboliques du monde spiritue, cliquez sur croyances amérindiennes

[Retour]

Assiniboine Tipis ©2006

Culture amérindienne
ARTISANAT AUTOCHTONE
TIPIS

Documentation
CHEF RED CROW
CHEF CRAZY HORSE
LES ARAPAHOS
LES ASSINIBOINES
LES BLACKFOOT
LES CHEYENNES
LES COMANCHES
LES HOPIS
LES HURONS
LES KIOWAS
LES MANDANS
LES PAWNEES
LES SHOSHONES
LES SIOUX
BILL LE CHAMAN
LA DANSE DU SOLEIL
LES HOMMES SERPENT
LES JEUX
BIG DOG, LE CHEVAL
TAKANKA, LE BISON
LE SWEAT LODGE
CHASSE ET GUERRE
LE VILLAGE INDIEN
LA GUERRE INDIENNE
LEWIS & CLARK
ETIENNE BRULE

La faune du Canada
L'AIGLE ROYAL
LE CASTOR
LE CARIBOU
LE CHEVREUIL
L'ELAN DU CANADA
LA GELINOTTE
LE HIBOU
LE HUARD
LE LOUP
LA LOUTRE
LE LYNX
LA MARMOTTE
L'OURS NOIR
LE PORC-EPIC
LE PUTOIS
LE RATON LAVEUR
LE TETRAS
LE VISON

CONTACT