Les Cheyennes

A l'origine les Cheyennes étaient des indiens des forets. Souvent combattus par des tribus ennemis, ils avaient presque été complètement exterminés. Vers 1740, ils émigrèrent vers les plaines. Au début du 19ème siècle, les 3,500 Cheyennes vivaient dans les grandes plaines à l'est des Montagnes Rocheuses et à l'ouest du fleuve Mississipi. Aujourd'hui, ils sont installés dans le Montana dans l'Oklahoma. A l'origine, ils vivaient dans l'est des Etats-Unis. Ils étaient sédentaires et habitaient dans des villages. Quelques-uns déménagèrent plus a l'ouest. Finalement, ils s'installèrent dans les grandes plaines et les régions boisées de la vallée du Mississipi.

Chef Cheyenne - US Library of Congress, Photo by Curtis, Public Domain
Chef Cheyenne - US Library of Congress
Photo de Curtis, Public Domain
Leur langue
Le dialecte Cheyenne est appartient à la famille des Algonquins. Leur alphabet contient 14 lettres. Les Cheyennes essaient désespérément de conserver leur langue d'origine.

Vie quotidienne
Les Cheyennes préparaient leur journée avant le lever du soleil. Faire du feu était la première tache à effectuer. Les femmes se levaient et allaient chercher de l'eau, pendant que les hommes et les garçons allaient prendre leur bain dans le ruisseau le plus proche. Les femmes préparaient alors le repas du matin. Les garçons devaient aussi récupérer les chevaux qui s'étaient éloignés du camp pendant la nuit. Après le repas, des annonces étaient faites par un ancien qui tournait autour des gens avec son cheval. Quand il avait fini, les gens vaquaient à leurs occupations quotidiennes. Les enfants se dispersaient pour aller nager, jouer ou faire des figurines de glaise. Les femmes formaient des groupes pour aller chercher du bois et des racines tôt le matin. C'était leur moment pour blaguer et rire. Elles ramassaient des bouts de bois par terre et brisaient des branches. Le bois était ensuite partagé, mis en fagots et attaché sur leurs dos. Puis, elles s'en revenaient au camp.
Les hommes les plus âgés fabriquaient les arcs, les flèches et les pipes pendant que les plus jeunes amélioraient leur apparence personnelle ou écoutaient les anciens, sages et avisés. Les hommes chassaient le gibier pour fournir le camp en nourriture. Le soir venu, les Cheyennes faisaient de la musique, ils tenaient des danses et autres activités. Puis le camp redevenait silencieux et tout le monde allait se coucher. Une coutume importante était celle de fumer la pipe. Cette coutume répondait à des règles très strictes, une prière était faite avant la première bouffée. Cependant chacun avait sa propre manière de fumer la pipe. Une autre coutume était de raconter des histoires, seules quelques personnes étaient habilitées à le faire dans un camp. Ces histoires étaient racontées souvent, et toujours de la même manière.
Lien en ligne avec la Nation Cheyenne
Northern Cheyenne Nation (Montana, USA)

Vieux chants Cheyenne
Registré en 1969 dans l’Oklahoma qui fut anciennement dans les fameux Indian Territories, ce CD comprend le chant de la danse de la guerre et de la danse du scalp.
CD2395 - Old Traditional Cheyenne Songs... $ 17.50

Chants traditionnels Cheyenne

Antique Cheyenne Moccasins Antiquité - Mocassins Cheyenne
Une belle paire de mocassins Cheyenne datant 19ème siècle, très bon état, longueur env. 26.5 cm.
ATC26 - Cheyenne Moccasins. $ 1,980.00

[Retour]

Assiniboine Tipis ©2006

Culture amérindienne
ARTISANAT AUTOCHTONE
TIPIS

Documentation
CHEF RED CROW
CHEF CRAZY HORSE
LES ARAPAHOS
LES ASSINIBOINES
LES BLACKFOOT
LES CHEYENNES
LES COMANCHES
LES HOPIS
LES HURONS
LES KIOWAS
LES MANDANS
LES PAWNEES
LES SHOSHONES
LES SIOUX
BILL LE CHAMAN
LA DANSE DU SOLEIL
LES HOMMES SERPENT
LES JEUX
BIG DOG, LE CHEVAL
TAKANKA, LE BISON
LE SWEAT LODGE
CHASSE ET GUERRE
LE VILLAGE INDIEN
LA GUERRE INDIENNE
LEWIS & CLARK
ETIENNE BRULE

La faune du Canada
L'AIGLE ROYAL
LE CASTOR
LE CARIBOU
LE CHEVREUIL
L'ELAN DU CANADA
LA GELINOTTE
LE HIBOU
LE HUARD
LE LOUP
LA LOUTRE
LE LYNX
LA MARMOTTE
L'OURS NOIR
LE PORC-EPIC
LE PUTOIS
LE RATON LAVEUR
LE TETRAS
LE VISON

CONTACT