Lewis et Clark - Premiers explorateurs de l'Ouest

Le début de la conquête de l'ouest
Une partie des territoires traversés par l' expédition LEWIS AND CLARK se trouvaient alors en "Louisiane". Dans ce temps là, la Louisiane appartenait encore à la France. Son territoire était bien plus important que celui de la Louisiane d'aujourd'hui puisqu'il allait du Golfe du Mexique au sud jusqu'au Dakota dans le nord. Trop vaste pour être administré par la France lointaine (Napoléon avait d'ailleurs d'autres chats à fouetter) la Louisiane se trouvait ainsi sous tutelle des Espagnols qui étaient bien implantés dans les Amériques. Sur le papier les Espagnols avaient un territoire qui allait des rives du Missouri jusqu'au bord de l'Océan Pacifique, englobant toutes les Montagnes Rocheuses. Mais ce vaste territoireétait largement inconnu, et surtout inoccupé (par les blancs, bien entendu). Les Américains voyaient ces territoires et leurs richesses (la fourrure surtout) avec beaucoup de convoitise. On pouvaient d'ailleurs voir s' établir de nouvelles colonies le long du Missouri; la "Frontier" comme on l' appelait alors.

Lewis et Clark en conseil avec les indiens 1810 -  Domain Public - Library of
      Congress LOT4392-N
Lewis et Clark en conseil avec les indiens 1810
Domain Public - US Library of Congress
Les explorateurs Lewis et Clark
Le Président américain, Thomas Jefferson, fut à l'origine d'une des plus grandes explorations de l'histoire. Sur ces ordres, une mission d' exploration fut mise sur pieds en 1804 pour partir à la découverte des territoires qui se trouvaient entre le fleuve Missour en parti déjà cartographiés et colonisés et l'Océan Pacifique. Son but officiel était de trouver un passage à travers les Montagnes Rocheuses, régions alors encore largement inexplorées. Cette expédition avait aussi un but plus scientifique; essentiellement les explorations fauniques, botaniques et géologiques. Cette expédition fut menée par le secrétaire du Président Jefferson, Meriwether Lewis et son ami William Clark. Le Capitaine Lewis était né en 1774 dans le conté d'Albemarle en Virginie. .
Fils de planteur, il servit 6 ans dans l' armée américaine avant de devenir le secrétaire personnel du Président Jefferson
Le Capitaine William Clark quant à lui était né en 1770, lui aussi en Virginie. Il apprit à survivre dans la nature grâce à son frère aîné George. Il s' engagea dans l' arméeà l' âge de 19 ans et put y parfaire ses connaissances logistiques. C'est dans l' armée que Lewis et Clark devinrent des amis. Lewis et Clark partaient pour 4 ans d'aventure's et de découvertes, premiers blancs à parcourir l'Ouest, à admirer des terres et découvrir des peuplades qu'aucun blanc n'avait encore vu auparavant.

Lewis et Clark chez les Arikaras
En octobre 1804, l' expédition menée par Lewis et Clark se trouvait sur le fleuve Missouri dans la région des Dakotas. L'automne dans cette région fut semble-t-il un vrai régal, la fraîcheur avait chassé les moustiques, le ciel était d'un bleu éclatant et les prairies avaient pris une belle couleur dorée. La chasse elle-aussi était fantastique.
C'est à cette époque que Lewis rencontra les indiens Arikaras. De leur nombre qui avait été estimé à 30,000 personnes quand les Etats-Unis déclarèrent leur indépendance, l' expédition n'en trouva plus que 2,000 personnes. Le reste de la population ayant été décimée par les épidémies de variole. Lewis rencontra les chefs des 3 derniers villages Arikara. Il leur offrit du tabac qu'ils fumèrent ensemble, puis les discussions s' engagèrent. Lewis demandait aux indiens d'arrêter leur constante guerre avec leurs voisins, les Mandans. S'ils acceptaient, ils seraient alors sous la protection de leur nouveau "père", le chef des 17 Grandes Nations Américaines. A la fin de son discours et pour montrer sa force, Lewis fit tirer trois coups de canon, ce qui eut pour effet de stupéfier les indiens qui voyaient cette arme pour la première fois. Ensuite, Lewis offrit d'autres cadeaux;
de la peinture vermillon, 400 aiguilles à coudre, des perles, des rasoirs, des ciseaux, des couteaux, etc. Ces offrandes étaient très importantes dans les échanges avec les indiens, car ils se sentaient offusqués et frustrés si les cadeaux n'étaient pas à la hauteur de leurs attentes.
Cet après-midi là, l' équipe de Lewis et Clark partit visiter un des villages indiens des environs. Un de leur compagnons nommé York était le cuisinier de l' expédition, c'était aussi le serviteur de Clark dans les plantations de ce dernier. N'ayant jamais vu de noir, York impressionna beaucoup les indiens. Ceux-ci apprécièrent tant la visite des étrangers qu'ils leur offrirent... leurs épouses car ils pensaient que les pouvoirs des visiteurs leur seraient retransmis au travers des relations sexuelles, passant de l'un à la femme, puis de la femme à l'autre... Un des Arikaras invita donc York à avoir des relations sexuelles avec sa femme; il surveilla lui-même l'entrée du tipi afin que le couple ne soit pas dérangé. On ne sait pas si les indiens ont ainsi pu obtenir les pouvoirs de leurs visiteurs, mais ce qui est certain c'est qu'ils avaient déjà offert leurs femmes à des visiteurs blancs qui leur avait transmis des maladies vénériennes. Ces maladies étaient répandues dans tout le camp et furent évidemment retransmises aux hommes de l' expédition. Le sergent Ordway remarqua que les femmes Arikaras étaient pourtant parmi les plus jolies et les plus propres qu'il eu connu…
Les chefs Arikaras déclarèrent qu'ils n'étaient pas hostiles aux blancs, qu'ils feraient la paix avec les autres tribus, mais réclamèrent en retour la protection des blancs et de leurs canons. Un des leurs embarqua avec les blancs pour assister aux négociations chez les Mandans.

Visite d'un village Mandan
L' expédition poursuivit sa route, remontant le fleuve jusqu'aux territoires des indiens Mandans (à côté de la ville actuelle de Bismarck). Les Mandans étaient connus pour être des marchands et réunir chaque année à la fin de l'été, les tribus Crow, Assiniboine, Cheyenne, Kiowa, Arapaho, les compagnies de la Baie d'Hudson, la North West Company et les hommes d'affaires de St Louis. C'est ici qu'on pouvait apprécier la grande diversité du style des indiens des plaines. On trouvait des chevaux espagnols, des vêtements de cuir, des armes, des paniers, de la nourriture, des fourrures en tout genre, des couvertures, des peaux de bison peintes, etc.
Il y avait deux villages Mandan, Big White et son second Little Raven étaient les chefs du premier, Black Cat et son second, Raven Man Chief étaient les chefs du second. Plus loin sur le fleuve Missouri, il y avait encore trois villages Hidatsa. Ces derniers menaient souvent des raids pour voler des chevaux et ramener des esclaves alors que les Mandans était un peuple de chasseurs. La population totale des cinq villages s'élevait à environ 4,000 personnes dont 1,300 étaient des guerriers. Le chef Arikara et le chef Mandan Big White fumèrent ensemble le calumet, la paix entre ces deux tribus semblait possible.
Pourtant le 30 novembre suivant, un petit groupe de chasseurs Mandans fut attaqué par les guerriers Arikaras et un homme fut tué.
Le jour du Nouvel An 1805, Lewis et Clark et la moitié de l'expédition furent invités par un des chefs Mandans à des célébrations. Ils assistèrent à de bien étranges cérémonies. Les hommes les plus âgés de la tribu s'étaient assis en cercle. Des jeunes guerriers accompagnés de leurs épouses s' installèrent derrière eux et leur préparèrent du tabac à fumer. Quand le battement des tambours se fit plus intense, l'un des jeunes hommes s'approcha d'un vieillard et lui offrit sa femme. Cette dernière avança alors nue vers le vieil homme. Elle le prit par la main et l' emmenaà part. Si le vieil homme ne pouvait l' honorer (souvent ils n' étaient même plus capables de marcher seuls), il fallait tout recommencer. Tout ceci avait lieu parce que les indiens croyaient que la force ou l' habilité d'un homme pouvait être transmise à un autre homme par les relations sexuelles qu'ils pouvaient avoir avec sa femme. Le mari irait ensuite faire l' amourà son épouse et la force du vieil homme lui serait alors transmise. A tort ou a raison, les Mandans attribuaient aux hommes de l' expédition de grands pouvoirs, ceux-ci participèrent eux-aussi à ces ébats amoureux.

[Retour]

Assiniboine Tipis ©2006

Culture amérindienne
ARTISANAT AUTOCHTONE
TIPIS

Documentation
CHEF RED CROW
CHEF CRAZY HORSE
LES ARAPAHO
LES ASSINIBOINE
LES BLACKFOOT
LES CHEYENNE
LES COMANCHE
LES HOPIS
LES HURON
LES KIOWA
LES PAWNEE
LES SHOSHONE
LES SIOUX
BILL LE CHAMAN
LA DANSE DU SOLEIL
LES DANSEURS KACHINAS
LES HOMMES SERPENT
LES JEUX
BIG DOG, LE CHEVAL
TAKANKA, LE BISON
LE SWEAT LODGE
CHASSE ET GUERRE
LE VILLAGE INDIEN
LA GUERRE INDIENNE
LEWIS & CLARK
ETIENNE BRULE

La faune du Canada
L'AIGLE ROYAL
LE CASTOR
LE CARIBOU
LE CHEVREUIL
L' ELAN DU CANADA
LA GELINOTTE
LE HIBOU
LE HUARD
LE LOUP
LA LOUTRE
LE LYNX
LA MARMOTTE
L'OURS NOIR
LE PORC-EPIC
LE PUTOIS
LE RATON LAVEUR
LE TETRAS
LE VISON

CONTACT