La nation Pawnee

Les Pawnees vivaient autrefois dans la région de la Plate River, au Nebraska. Le nom de Pawnee vient de "pariki" qui veut dire "une corne" en référence à leur hure de cheveux sur le crâne. La nation Pawnee était divisée en 4 clans; les Chaui, les Kitikahki, les Petahauirita et les Skidi . Ils vivaient dans des huttes, sortes de dômes en terre de 5 m de haut avec une ouverture centrale pour la l'évacuation de fumée du foyer. Ces huttes abritaient généralement toute une famille. Les huttes évoluèrent d'une forme rectangulaire à une forme circulaire probablement à cause de leur migration vers le nord et le contact avec des tribus qui vivaient dans des huttes rondes.

Camp Pawnee 1866 - US Library of Congress, Public Domain
Camp Pawnee 1866 - US Library of Congress, Public Domain
Pour construire une hutte de terre, on commençait par planter en cercle 10 à 15 poteaux dans le sol de environ 2m de haut, ils étaient espacés de 3m. Cela déterminait l'espace au sol. Des poutres étaient ensuite disposées en haut de ces poteaux. La structure était recouverte avec des couches de branches de saule, de l'herbe et de la terre. Des troncs étaient disposés horizontalement pour recouvrir l'espace entre les poutres centrales. On laissait un trou au centre du toit qui servait de cheminée et pour laisser entrer la lumière. On laissait aussi une entrée. La porte était faite avec un morceau de peau de bison étirée sur une charpente de saule qui pivotait vers l'intérieur.
La nuit, elle était barricadée avec un morceau de bois passé à travers les poteaux qui la constituaient. Le foyer était installé dans une dépression circulaire creusée dans le sol au centre de l'habitation ; il était entouré de pierres plates. Leur habitation était à demi-souterraine. Les tipis en peau étaient utilisés pour les chasses au bison. Les villages étaient souvent situés au bord des rivières afin de permettre l'irrigation de leurs champs car les Pawnee étaient de bons agriculteurs. L'arrivée des chevaux bouleversa leur mode de vie traditionnel. Le cheval leur permettait de chasser le bison. En expédition de chasse, les Pawnee vivaient dans de grands tipis décorés qui pouvaient héberger jusqu'à 18 personnes. Ils étaient d'excellents chasseurs, très habiles avec l'arc. Outre le bison, ils chassaient aussi le raton laveur et les perdrix. La base de leur nourriture étaient cependant la viande de bison et le mais. Les Pawnee ont longtemps préféré surveiller les frontières de leur territoire à pieds plutôt qu'à cheval, territoire qui couvrait alors une partie du Nebraska (région des grandes plaines centrales américaines), ils utilisaient à cette fin des sortes postes de garde.

Les femmes faisait pousser du maïs, des courges et des haricots. Les Pawnee développèrent aussi l'art de la poterie. Les femmes participaient activement au commerce en gérant la distribution des surplus au sein de la tribu, et avec les autres bandes indiennes. Elles participaientégalement au cérémonies ayant trait à la production de nourriture, l'abondance des récoltes et la chasse des bisons.

Les femmes avaient le pouvoir de la vie. Elle portaient leurs enfants dans une sorte de porte-bébé accroché à leur dos. Ils étaient fabriqués avec planche en bois plus large vers le haut. On y peignait l'étoile du nord et le soleil. Il était recouvert avec la peau d'un chat sauvage qui était l'emblème d'un ciel étoilé. La planche faisait un arceau au dessus de la tête de l'enfant ; cet endroit portait un arc en ciel. Les femmes aidaient leurs maris à charger et porter leurs ballots de plantes médicinales.
Les classes sociales favorisaient les chefs et les prêtres. Chaque chef de village ou de bande avait avec lui un paquet d'herbes médicinales. Le chaman avait des pouvoirs spéciaux qui lui permettaient de soigner les malades et de chasser les raids ennemis ou les famines. Ces prêtres connaissaient les rituels et danses sacrées.
Lds Pawnee avaient aussi des sociétés guerrières et militaires. Porter une chemise en peau était le signe d'un statuts élevé. Peu d'hommes avaient ce privilège. La plupart des chemises de cérémonie portaient des bandes ornées de piquants de porc-épic ou de perles. Peindre ses mains indiquait qu'on avait combattu un ennemi au corps à corps.
Leur religion était un peu complexe. Ils identifiaient leurs dieux aux étoiles et se servaient de l'astronomie dans leurs activités quotidiennes. Les étoiles indiquaient quand planter le maïs. Tirawahat était le pouvoir de l'univers, le dieu le plus important, celui qui était a l'origine de toute chose. Tirawahat créa l'univers, donnant ses ordres à tous les dieux inférieurs. Certaines cérémonies religieuses en son honneur impliquaient des sacrifices humains.

En 1780, on estimait la population Pawnee à 10,000 personnes. Dans les années 1840 après l'ouverture de la ligne de chemin de fer, les maladies venues avec les blancs (variole, grippe, etc.), l'alcool et les guerres avec les autres tribus avaient beaucoup diminué la force des Pawnees, leur population avait chuté à 4,500 individus. L' influence des missionnaires blancs contribua à l'abandon de leurs coutumes primitives et des cérémonies religieuses. En 1970, il ne restait plus que 2,000 Pawnees, installés principalement en Oklahoma.

Les nations indiennes en ligne
Pawnee Nation (Oklahoma, USA)


[Retour]

Assiniboine Tipis ©2006

Culture amérindienne
ARTISANAT AUTOCHTONE
TIPIS

Documentation
CHEF RED CROW
CHEF CRAZY HORSE
LES ARAPAHOS
LES ASSINIBOINES
LES BLACKFOOT
LES CHEYENNES
LES COMANCHES
LES HOPIS
LES HURONS
LES KIOWAS
LES MANDANS
LES PAWNEES
LES SHOSHONES
LES SIOUX
BILL LE CHAMAN
LA DANSE DU SOLEIL
LES HOMMES SERPENT
LES JEUX
BIG DOG, LE CHEVAL
TAKANKA, LE BISON
LE SWEAT LODGE
CHASSE ET GUERRE
LE VILLAGE INDIEN
LA GUERRE INDIENNE
LEWIS & CLARK
ETIENNE BRULE

La faune du Canada
L'AIGLE ROYAL
LE CASTOR
LE CARIBOU
LE CHEVREUIL
L'ELAN DU CANADA
LA GELINOTTE
LE HIBOU
LE HUARD
LE LOUP
LA LOUTRE
LE LYNX
LA MARMOTTE
L'OURS NOIR
LE PORC-EPIC
LE PUTOIS
LE RATON LAVEUR
LE TETRAS
LE VISON

CONTACT