Le porc-épic d'Amérique du Nord

Des 23 espèces de porc-épics dans le monde, seul le porc-épic d'Amérique (Erethizon dorsatum) se rencontre au Canada. Le porc­épic est l'un de nos mammifères les plus connus, dans la vie comme dans la légende. Sa célébrité vient surtout de son armure de piquants qui tient ses ennemis à distance respectueuse. On pense que le porc­épic a plus de 30 000 piquants; la perte de plusieurs centaines d'entre eux, qui peut survenir en un seul combat, ne le désarme donc pas pour autant. Au fur et à mesure de ces pertes, de nouveaux piquants prennent la relève. Le porc­épic se classe deuxième pour sa taille dans la famille des rongeurs, juste après le castor. Les mâles adultes atteignent un poids moyen de 5,5 kg après 6 ans et l'on a déjà vu des femelles de 4,5 kg. La longueur totale va en moyenne de 68 à 100 cm. Il est le deuxième plus grand RONGEUR au Canada (jusqu'à 18 kg et 103 cm de longueur, incluant sa queue de 30 cm). Le porc-epic du Canada © Talphoto Fotolia.com
Le porc-épic du Canada © Talphoto Fotolia.com

Son corps trapu est noir et blanc jaunâtre et porte, sur les parties supérieures et sur la queue, 30 000 piquants effilés qui atteignent parfois 8 cm de longueur et sont munis de barbillons orientés vers l' arrière. Lorsqu'il est menacé, le Porc-épic dresse ses piquants et bat de la queue. Les piquants se délogent facilement de sa peau, mais il ne peut les projeter. Ses prédateurs, des mammifères comme le pékan et le carcajou, évitent les blessures en l' attaquantà la tête, qui est presque dépourvue de piquants. Sa lenteur le rend vulnérable aux automobiles et aux incendies.
Ce rongeur est habituellement solitaire, mais il lui arrive de partager une bonne tanière ou une aire d' alimentation. Il se nourrit d'écorces, de bourgeons, de feuilles et de branches d'arbres ainsi que d'autres types de plante. Il coupe sa nourriture à l' aide de 4 incisives en ciseaux et la broie à l'aide de 16 dents jugales à cuspides. Il endommage parfois les arbres, mais il cause rarement des dommages importants aux forêts. Le Porc-épic ronge des objets salés, des outils et des bâtiments en bois et s'en prend parfois aux cultures de maïs et de luzerne.

[Retour]

Culture amérindienne
ARTISANAT AUTOCHTONE
TIPIS

Documentation
CHEF RED CROW
CHEF CRAZY HORSE
LES ARAPAHOS
LES ASSINIBOINES
LES BLACKFOOT
LES CHEYENNES
LES COMANCHES
LES HOPIS
LES HURONS
LES KIOWAS
LES MANDANS
LES PAWNEES
LES SHOSHONES
LES SIOUX
BILL LE CHAMAN
LA DANSE DU SOLEIL
LES HOMMES SERPENT
LES JEUX
BIG DOG, LE CHEVAL
TAKANKA, LE BISON
LE SWEAT LODGE
CHASSE ET GUERRE
LE VILLAGE INDIEN
LA GUERRE INDIENNE
LEWIS & CLARK
ETIENNE BRULE

La faune du Canada
L'AIGLE ROYAL
LE CASTOR
LE CARIBOU
LE CHEVREUIL
L'ELAN DU CANADA
LA GELINOTTE
LE HIBOU
LE HUARD
LE LOUP
LA LOUTRE
LE LYNX
LA MARMOTTE
L'OURS NOIR
LE PORC-EPIC
LE PUTOIS
LE RATON LAVEUR
LE TETRAS
LE VISON

CONTACT